Un Silo métallique de 50 et 100 tonnes pour la région de Sikasso : C’est fini les problèmes de stockage et déstockage des céréales

Longtemps, le problème de stockage et déstockage des céréales est resté une difficulté majeure pour les acteurs du secteur agricole au Mali, notamment la région de Sikasso. Pour venir en aide à ces acteurs, l’ONG AMEDD avec le Centre de Promotion des Métiers de la Chaudronnerie Tuyauterie (CPMCT-Nègè Blon) qui est une ONG nationale, ont confectionné le silo métallique de 50 et de 100 tonnes pour permettre aux centres d’agrégations et commerçants grossistes de stocker en toute sécurité les produits agricoles sur une longue période, sans détériorer leur qualité.

Pour rappel, un silo métallique est une infrastructure permettant le stockage et le déstockage des matériaux comme les céréales. De nos jours, les silos métalliques en tôle galvanisée sont la meilleure alternative pour le stockage de céréales grâce à leur polyvalence, leur facilité de montage, l’hygiène dans leur manipulation et leur faible coût de stockage. Les silos métalliques confectionnés en tôle galvanisée, résistent à la rouille et peuvent conserver les produits pendant au moins une année avec ou sans traitement. Son installation et la mise en stockage nécessitent des techniques. En effet, les Silos de 50 tonnes ont les caractéristiques suivantes :  diamètre 4,8 mètres, hauteur 2,8 mètres (soit 50,66 m3), diamètre d’entrée 40 centimètres et diamètre de sortie 30 centimètres. Ceux de 100 tonnes sont naturellement plus grands avec caractéristiques comme : diamètre 5 mètres, hauteur 5,2 mètres (soit 102 m3), diamètre d’entrée 40 centimètres et diamètre de sortie 30 centimètres.

La construction de ce silo dans la région de Sikasso s’inscrit dans le cadre du projet d’Appui aux Chaines de Valeur maïs, sorgho et niébé (PACV) initié par le consortium de Sikasso composé des structures étatiques (IER et DRA Sikasso), des ONG (AMASSA, AMEDD et EUCORD) et des structures privées (AGRIPLUS, SODIAF, SOPROSA, SOPROSEK et ZAMOHO). Il a pour ambition l’amélioration des revenus des petits exploitants agricoles et la sécurité alimentaire en renforçant la productivité et l’accès au marché des chaînes de valeur du maïs, du sorgho et du niébé dans ladite région.

Informations techniques sur les silos

Comment installer un silo ?

Le silo doit être placé sous un hangar sur une plateforme en béton armé suffisamment soulevée pour que l’eau de pluie ne puisse pas monter là-dessus. En plus des techniques d’installation du silo, certaines conditions doivent être remplir pour s’assurer de la bonne conservation des produit stockés ;

  • Les bouches d’entrée et de sortie doivent être fermées et scellées avec du caoutchouc et, si nécessaire, par un cadenas ;
  • S’assurer que le silo est étanche ; pour cela il faut entrer dans le silo et fermer les entrées et sorties des céréales et la porte et vérifier qu’aucune lumière ne pénètre par aucun trou visible uniquement dans l’obscurité totale ;
  • Commencer par bien serer la porte de l’intérieure en utilisant du caoutchouc comme joint ;
  • Ne pas garder de sacs d’engrais à proximité du silo, ils peuvent provoquer son oxydation ;
  • Ne pas placer d’objet lourd sur le silo.

Comment fonctionne un silo ?

Le remplissage du silo se fait par les bouches d’entrées en haut de l’édifice. On commence par sceller au préalable la bouche de sortie qui se trouve en bas. Le silo doit être entièrement rempli. Pour ce faire on commence le remplissage par la bouche d’entrée en contre bas et on termine par le bouche d’en haut. Les produits peuvent être conservés pendant au moins une année avec ou sans traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exprimez-vous !

Laissez-nous un message