La variété améliorée de soja TGX 1904-6F fait des heureux dans les régions de Ségou et Sikasso grace au projet CSAT

Le Mali est l’un des pays les plus pauvres et les plus touchés par l’insécurité alimentaire dans le monde, ce qui s’accompagne d’une dégradation importante des ressources naturelles, y compris des sols. L’agriculture du Mali se caractérise par une faible productivité, une faible fertilité des sols, un faible recours à la mécanisation et aux intrants, une transformation limitée, des pertes élevées avant et après la récolte et des marchés d’intrants et de produits faibles.

C’est dans le souci d’apporter des solutions à tous ces problèmes que le Projet CSAT (Climat Smart Agricultural technologie) a adopté des technologies intelligentes agricoles face aux changements climatiques.

Autrement dit, cette nouvelle technologie agricole intelligente encourage beaucoup des producteurs dans les Régions de Ségou et Sikasso à faire les parcelles des nouvelles variétés qui sont introduites dans le cadre dudit projet. C’est le cas du Soja qui est non seulement important dans l’alimentation humaine et animale mais aussi dans la fertilisation des sols afin d’augmenter les productivités des paysans.

Bah SANOGO est un paysan producteur de Soja dans le cercle de Kadiolo, commune de Loulouni, village de Lanfiala. Il produit le Soja pour la commercialisation. Il cultive le soja il y a plus d’une dizaine d’année avec une variété locale qu’il a obtenu d’un autre paysan du village . Il n’a jamais fait une parcelle de Soja au-delà de 0,5 hectares.

Dans le cadre des activités de démonstration des nouvelles variétés de Soja introduite par le projet CSAT dans le cercle de Kadiolo en 2019, Bah a produit la nouvelle variété TGX 1904-6F avec doute. Car ;les producteurs sont méfiants des nouvelles technologies.

Il a donc produit sur une parcelle de 0,25 hectare le soja de la variété locale et une autre parcelle de 0,25 hectare de la nouvelle variété TGX 1904-6F.

Après les récoltes il a eu une production de 420kg sur la parcelle de la variété locale, ce qui fait un rendement d’une (1) tonne 680 kg par hectare. Sur la parcelle de la nouvelle variété, il a récolté 550 kgqui fait 2 tonnes 200kg par hectare. Les deux parcelles de soja ont été entretenues de la même manière selon le protocole indiqué par le projet. 

Le producteur ne pensait pas que sa propre variété pouvait faire un rendement de plus d’une tonne. Les activités du projet ont permis au producteur d’augmenter le rendement de sa propre variété mais aussi d’avoir une nouvelle variété dont le rendement est presque le double de celle de son ancienne variété. Après les leçons apprises sur les bonnes techniques culturales et la connaissance d’une variété plus productive, Bah SANOGO a fait une parcelle d’un hectare et demi de soja de la variété TGX 1904-6F en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exprimez-vous !

Laissez-nous un message