Formation : AMEDD renforce les capacités des acteurs de la société civile de Mopti

L’ONG Association Malienne d’Eveil au Développement Durable (AMEDD) a organisé des ateliers d’échanges et de renforcement des capacités des acteurs de la société civile dans la 5ème région administrative du Mali, Mopti au centre du pays à environ 600 km de la capitale Bamako. Ces différents ateliers se sont tenus le 17/08/2020 à 135 km de Mopti au niveau du chef-lieu du cercle de Bankass sur la route de poisson, le 19/08/2020 dans le cercle de Djenné situé sur la RN5 et à 135 km aussi de Mopti. Ceux de Mopti (3 au total) ont regroupé le 24/08/2020, les cercles de Youwarou -Bandiagara, le 25/08/2020, les cercles de Mopti-Tenenkou et enfin le 26/08/2020, les cercles de Douentza-Koro. Les chefs-lieux des cercles de Youwarou -Bandiagara- Tenenkou- Douentza et Koro se distancent respectivement de 70 km -75 km-80 km-175 km -190 km de Mopti. 

Credit photo: Aïbon Dolo, AMEDD

Ces ateliers sont le résultat de la mise en œuvre par AMEDD du Projet d’appui à la cohésion sociale à travers la dynamisation des commissions foncières (CoFo) en vue d’appréhender la problématique récurrente de la gestion des conflits liés au foncier rural au niveau de la région de Mopti.  Il ressort que les ressources naturelles, sources de ces conflits ne peuvent pas être gérées de façon efficace s’il n’existe pas un système performant pour prévenir et gérer les conflits liés aux terres et aux ressources naturelles.  Cependant ces conflits locaux sont souvent résolus conformément aux procédures coutumières qui prévoient l’intervention d’intermédiaires indépendants dont le statut est reconnu par la société et les groupes parties au conflit.

Credit photo: Aïbon Dolo, AMEDD

Alors pour dynamiser ces différentes commissions foncières (CoFo), il était question de :

  • Présenter le projet (résumé) aux acteurs régionaux impliqués dans le fonctionnement des COFOs et collecter les éléments catalyseurs d’une effectivité de la mise en œuvre des activités du projet
  • Orienter les participants sur les textes et lois de gestion des activités rurales notamment, la Loi d’Orientation- Agricole (LOA) ; la Loi sur le Foncier Agricole (LFA) les Décrets de Création des COFO.
  • Orienter les participants sur les textes et lois, les attributions des membres des COFO,
  • Echanger avec les participants sur l’application des outils et sur le cadre de la collaboration entre les Juges et les Membres des COFO (communales et villageoises).
  • Proposer des pistes et stratégies adaptées pour la pérennisation des COFOs.

L’approche mythologique utilisée a consisté à présenter en français et en Bambara (le projet et les thématiques sur le foncier Agricole au Mali) en PowerPoint suivie de débats sous forme de questions et réponses, contributions, suggestions et critiques.

Au total 207 acteurs cibles stratégiques ont été touchés représentées par 25 Sous-préfets ; 104 Elus (communes et conseil de cercle), 34 agents des services techniques, 20 personnalités de la Société civile (CAFO, Diowros, Gina Dogon, Tabital Pulaaku, Communautés Bozo) et 24 Chefs village. A ces 207 participants s’ajoutent aussi le personnel de AMEDD, de la MINUSMA, des ONG partenaires (Helvetas, Care Mali) et la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exprimez-vous !

Laissez-nous un message