Bilan du projet PACUM de 2015 à 2019

Le jeudi 05 décembre 2019 s’est tenue dans les locaux de l’ONG AMEDD, à Koutiala, la rencontre du comité élargi du Projet d’Appui aux Communes Urbaines du Mali (PACUM) conjointement mis en œuvre par l’ONG AMEDD et la mairie de la commune urbaine de Koutiala. La rencontre présidée par le représentant du préfet de Koutiala a regroupée le maire de la commune urbaine, le Directeur Général de l’ONG AMEDD et tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet PACUM.

Dans son allocution d’ouverture, Souleymane Tembely, premier adjoint au préfet de Koutiala souligna le rôle capital que joue l’administration dans la gestion de la commune « elle joue une double fonction d’une part l’assistance et le conseil, et d’autre part le contrôle de la légalité » dit M. Tembely. Dans son intervention, il s’engagea à informer et sensibiliser les agents de l’Etat lors des rencontres par rapport à la mobilisation de la Taxe de Développement Rural et Local (TDRL).

Dans le même ordre d’idée, le maire de la commune urbaine de Koutiala, M Oumar Bah Dembélé a fait un rappel sur la participation citoyenne et le rôle de chaque citoyen dans les actions de développement de la commune. Selon le maire « Le projet Sigida Kura a été un modèle sur la mobilisation de la TDRL dans le cadre de l’accompagnement de la coopération Suisse en 2004. Et c’est au regard de ces circonstances que la commune urbaine de Koutiala a été choisi parmi les villes bénéficiaires du Projet d’Appui aux Communes Urbaines du Mali». Dans son intervention le maire insista sur l’importance du paiement de la TDRL et s’engage à s’impliquer personnellement dans la mobilisation des femmes et des jeunes à ce sujet crucial pour les actions de développement de la commune. Il rappela que le paiement de la TDRL a permis de mobiliser et investir une enveloppe de 2 Milliards de FCFA dans les actions de développement de la commune urbaine de Koutiala entre 2015 et 2019.

La cérémonie a été marquée par la remise de trophées de reconnaissances aux chefs des villages qui ont mobilisé 100% des TDRL pour leurs bonnes participations citoyennes entre 2015 et 2019.

Moustapha Coulibaly représentant du chef de village de Dérésso et bénéficiaire, raconte comment son village s’organise pour effectuer un taux de recouvrement de 100% de TDRL chaque année : «Nous ne sommes pas surpris d’avoir remporté ce trophée au nom du village, car dans notre village, nous avons mis en place une stratégie de mobilisation des TDRL qui consiste à réunir le conseil du village pour la répartition des montants à payer par concession. Si toutes les concessions n’arrivent pas à payer rapidement leur part, le village complète le montant avec l’argent de la coopérative cotonnière (cpcv)».

Une des grandes réussites du PACUM en 2019 est la construction du nouveau siège de la mairie à Koutiala bâtit sur une superficie de 3 hectares en cours de finalisation y compris la voirie municipale pour un montant de 239 655 969 FCFA.

Notons que le projet PACUM a réalisé dans la commune urbaine de Koutiala et villages ralliés la construction de 21 Salles de classe, 3 blocs de 13 latrines, un Centre de Santé Communautaire (CSCOM), 8 forages, 50 magasins, un collecteurs, 2 marchés hebdomadaires, une salle de counceling, la clôture d’une école, un loge gardien, la nouvelle gare routière de Koutiala, la réalisation de caniveaux et le siège de la mairie de Koutiala.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exprimez-vous !

Laissez-nous un message