ATELIER D’ÉCHANGE SUR LES ACTIVITÉS DE LA PLATEFORME C-CASA, LES ACTEURS S’IMPLIQUENT

Le 05 septembre 2020, s’est tenu au siège de l’ONG AMEDD à Bamako, un atelier d’échanges entre acteurs de la plateforme nationale de dialogue science politique pour l’adaptation de l’agriculture et de la sécurité alimentaire au changement climatiques (Plateforme C-CASA) à savoir, l’équipe de l’AEDD et les représentants de AMEDD. Cet atelier avait pour objectif d’examiner la progression dans la mise en œuvre des activités inscrites dans le plan d’action 2020 de la ladite plateforme.

Les objectifs spécifiques de la rencontre étaient entre autres : d’examiner l’avancement des activités de la plateforme C-CASA, d’échanger et de discuter sur la fonctionnalité de la plateforme C-CASA et d’affiner et de valider le plan de communication. A l’entame de la réunion, M. Bougouna SOGOBA, Directeur général de AMEDD a souhaité la bienvenue aux participants avant de rappeler que l’ONG AMEDD vient en appui aux structures nationales pour lutter efficacement contre les changements climatiques au Mali depuis 2011.

A son tour, Mme Dansira DEMBELE, représentante du Coordinateur du programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) en Afrique de l’Ouest a pris la parole pour saluer le dynamisme de la plateforme C-CASA et surtout l’importance qu’elle accorde à l’information et la communication sur l’adaptation de l’agriculture et la sécurité alimentaire aux changements climatiques à travers la composante média et communication du projet.

En tant que structure point focal, le mot d’ouverture a été prononcé par M. Alhousseyni MAÏGA, point focal de C-CASA à l’AEDD qui a insisté sur l’importance de la rencontre tout en invitant les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes afin d’atteindre les objectifs fixés pour la rencontre.

Formation à venir à l’endroit des membres de la plateforme C-CASA

Les échanges sur cette activité ont essentiellement porté sur les modalités de cette formation.

Les structures telles que les directions nationales et les agences du secteur du développement rural seront concernées par la formation. Cependant, la plateforme devra rester vigilante sur le choix des personnes qui seront désignées par ces structures. Le but de la formation étant de permettre aux structures clés de l’État de mobiliser davantage de ressources pour l’adaptation aux changements climatiques. Les personnes à désigner doivent être ceux qui ont en charge de développer des projets ou de mobiliser les fonds. Au demeurant, la formation pourra se dérouler en plusieurs round pour une bonne maîtrise des connaissances par les participants car, il est attendu d’eux, au bout d’une année, des projets bancables sur l’adaptation. En tout état de cause, un accompagnement post-formation sera assuré par la plateforme pour encadrer le développement des projets d’adaptation basés sur les principes de l’AIC.

Il faut noter que la plateforme C-CASA a été mise en place pour favoriser les échanges entre les différents acteurs impliqués dans la riposte du Mali face aux changements et variabilités climatiques. C’est la raison pour laquelle, l’objectif principal de la plateforme est de faciliter la « difficile » communication/interaction entre décideurs et chercheurs sur les questions de l’adaptation de l’agriculture et de la sécurité alimentaire aux changements climatiques.

Pour rappel, la Plateforme de Dialogue Science-Politique C-CASA du Mali a été créée suivant la décision N°12-008 MEA-AEDD du 20 novembre 2012. Elle regroupe les principaux acteurs institutionnels pouvant impulser la prise en compte des changements climatiques dans toutes les politiques et actions dans le secteur rural du Mali. Financé par le Programme de recherche du CGIAR sur Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire en Afrique de l’Ouest du CCAFS, la Plateforme est considérée comme un espace permettant et renforçant l’interaction et la collaboration entre les parties prenantes nationales intervenant dans le secteur rural. L’objectif de la plateforme est de créer une banque de connaissances basée sur les expériences antérieures ainsi que sur la science dans l’optique de mieux informer les décideurs et à intégrer efficacement le changement climatique dans les politiques du système alimentaire au Mali.

La plateforme du Mali a déjà a son actif des résultats scientifiques significatifs. On peut noter :

Pour plus de détails veuillez consulter le site web de la plateforme :

www.c-casa.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exprimez-vous !

Laissez-nous un message